samedi 20 mai 2017

7/20 mai: icône de la Mère de Dieu de Jirovits (ou Jirovitsk) [Жировицкая]

Icône de l'apparition aux bergers


Icône de Jirovitsk


Icône récente du même type

L'apparition de cette icône eut lieu en 1470 dans la ville du comté de Grodno Jirovitsy (maintenant en Belarus). Dans la forêt, appartenant au noble orthodoxe lituanien Alexandre Soltan, des bergers virent une lumière brillante venir d'une manière inhabituelle sous la forme d'une flamme, à travers les branches d'un poirier. 

Les bergers se rapprochèrent, et virent dans l'arbre une petite icône de la Toute Pure dans un éclat de lumière rayonnant. Les bergers  apportèrent l'icône à leur maître. Cependant, le noble n'attacha aucune importance à l'histoire des bergers, il prit l'icône et l'enferma dans un coffre.

Le lendemain, des invités d'Alexandre Solton étaient réunis avec lui, et le propriétaire décida de leur montrer ce qui avait été trouvé, mais l'icône n'était pas dans le coffre. Après un certain temps, les bergers trouvèrent à nouveau l'icône de la Vierge au même endroit, et encore une fois, ils la remirent à leur maître. Cette fois, Alexandre reçut l'icône avec un grand respect, et il fit vœu de construire une église dédiée à la Toute Sainte Mère de Dieu, à l'endroit de la découverte de l'icône. Bientôt une petite église en bois fut construite pour y loger l'icône, des gens s'établirent à l'entour, et une paroisse se forma autour de ce saint lieu.

Au début du XVIe siècle (vers 1520), l'église prit feu soudain. Et tous les efforts des résidents pour éteindre le feu, (et pensaient-ils, pour sauver l'icône) échouèrent. Tous croyaient que dans l'incendie, l'icône avait été détruite. Cependant, de jeunes enfants virent en revenant de l'école, au pied du temple qui avait brûlé, la Toute Pure, assise sur un rocher, extraordinairement belle et rayonnante, tenant son icône miraculeuse dans les mains. 

Les enfants n'osèrent pas s'approcher de la vision, ils se précipitèrent chez eux pour informer de ce qu'ils avaient vu. Accordant foi aux paroles des enfants, ils allèrent tous dans la montagne et arrivèrent au rocher. Ils y virent un cierge allumé et l'icône de la Mère de Dieu de Jirovits, qui n'avait pas souffert le moins du monde de l'incendie. L'icône fut d'abord confiée au prêtre. Bientôt, les habitants construisirent une nouvelle église en pierre et la mirent à l'intérieur.

Par la suite, il y eut là un monastère d'hommes. Cependant en 1609, le monastère fut occupé par les uniates, et il resta entre leurs mains profanatrices jusques en 1839. Cette année-là, le monastère revint dans le giron de l'Orthodoxie, et devint le premier lieu à la frontière occidentale de la Russie, où les offices orthodoxes furent à nouveau célébrés.

Pendant la Première Guerre Mondiale, on amena l'icône de la Mère de Dieu de Jirovits à Moscou, et au début des années 20, elle retourna au monastère.

A présent, l'icône miraculeuse de la Mère de Dieu de Jirovitsk  est dans la cathédrale de la Dormition du Monastère de Jirovits au Bélarus, au diocèse de Minsk, et elle est très vénérée pour son aide pleine de Grâce. L'icône fut sculptée dans la pierre et mesure 43 cm sur 56 cm.

Elle est fêtée le 7/20 mai.

Version française Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire